« – Et s’ils avaient raison d’exprimer leur colère ? C’est le seul moyen de se faire entendre aujourd’hui !
– En 2005 ça a servi à quoi ? A rien, ils ont brulé toutes les bagnoles, ils ont détruit les abris de bus. Et maintenant y a quoi ? Un pauvre poteau ? Y’a même pas de banc pour s’assoir, y a plus rien ! Ça s’est retourné contre vous. Et tu sais c’est quoi le pire ? C’est que tous le monde s’en fou.
 »

Quoi dire hormis : quel chef d’œuvre ! Prix du jury au festival de cannes en 2019, quatre Césars en 2020 et nominé à l’Oscar du meilleur film international, « Les Misérables » de Ladj Ly est un coup de poing.

« Arrête de faire le guignol avec ton brassard, tout le monde sait qu’on est flic ici ».

L’histoire se déroule dans la cité de Montfermeil en banlieue parisienne, où Philippe, un brigadier plein d’idéaux venant de Cherbourg décide d’intégrer la Brigade Anti-Criminalité du quartier. Il y découvre un contexte singulier et tendu, dont il ne connait pas les codes. Un espace riche de mixités où chacun à une place et un rôle et où chaque action a des répercutions. Tout se passe en 24h. 24h où le spectateur est pris au tripe, dans un enchainement d’actions d’une tension impressionnante, le tout sous des tons électroniques intenses signés Pink Noise. Un lionceau volé à un groupe de gitan, un fashball tiré sur la tête d’un ado le tout filmé par un drone et l’émeute qui éclate derrière le jeune Issa, symbole de la colère.

Ladj Ly bouscule les dogmes des films sur les banlieues et casse les préconçus. Pas de rap en bande originale, pas de flics blancs contre les jeunes noirs, pas de gentils contre les méchants. Nous sommes plongés dans une réalité complexe fais d’acteurs différents, tous victimes d’un système. Ce long métrage humaniste submerge le spectateur de sentiments forts et divergents, touchant tous les protagonistes.

« Les Misérables » est une alerte poignante sur une situation inchangée depuis des années, sur un délaissement total des politiques face à une situation critique qui perdure. C’est un enseignement, sur un fonctionnement d’une vie ignorée par nos représentants. Mais c’est aussi le tableau d’un univers touchant et vivant qui met en lumière le fossé existant entre cette réalité et l’image médiatique. « Les Misérables » est une œuvre de notoriété publique indispensable aujourd’hui.

Écrit par Amelia Russo

Publié le 22 janvier 2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
ARTICLES RÉCENT

Mentions légales

Adresse postale :

Directeur de la publication :

Alexandre Péraud

Webmaster et conception :

Hélène Marie-Montagnac et les étudiants du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels

Rédaction :

Les étudiants du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels

Hébergeur :

OVH

Création :

Master IPCI avec le soutien de Médias-Cité

Ce site (www.masteripci.fr) est proposé en différents langages web pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations auprès du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies :

Le site www.masteripci.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookie est une information déposée sur votre disque dure par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations. Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes :

Les sites internet du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Elle ne peut être tenue pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Litiges :

Les présentes conditions du site www.masteripci.fr sont régies par les lois françaises et toute contestation ou litige qui pourraient naître de l’interprétation ou de l’exécution de celles-ci seront de la compétence exclusive des tribunaux dont dépend le siège social de la société. La langue de référence, pour le règlement de contentieux éventuels, est le français.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.masteripci.fr

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles que : votre nom, votre fonction, le nom de votre société, votre adresse électronique, et votre numéro de téléphone. Tel est le cas lorsque vous désirez souscrire à nos services (formation, réservation de salles…). Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment les services numériques ou recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès. De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’établissement. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.

Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : helene.montagnac(at)u-bordeaux-montaigne.fr