Master
Ingénierie de Projets
Culturels et Interculturels

Sommaire
CANDIDATURES 2021
Étudiants titulaires de diplômes français :
Dossier Apoflux à télécharger du 3 mai au 21 mai 2021
Étudiants titulaires de diplômes étrangers :
Dates et procédures spécifiques disponibles ici

Présentation de la formation

Formation de référence dans le champ de l’ingénierie culturelle, le master mention Direction de projets culturels de l’Université Bordeaux Montaigne comprend un unique parcours à orientation professionnelle structuré autour des enjeux de l’Ingénierie de projets culturels et interculturels. À ce titre, il vise une insertion professionnelle immédiate.
Consulter les statistiques d’insertion des dernières promotions répertoriées :

Objectifs de la formation

Fort d’une expérience de plus de dix années, le master IPCI s’est non seulement affirmé comme une formation de référence dans le champ de l’ingénierie culturelle, mais aussi comme l’un des rares cursus ouvert sur les enjeux européens et interculturels. Grâce à un équilibre entre savoir-faire techniques d’ingénierie et culture humaniste, le master IPCI a pour ambition de former des responsables culturels généralistes, en formation initiale ou continue.

Il a pour objectif de fournir aux étudiants un enseignement et une approche adaptés aux évolutions d’un monde culturel en forte mutation. Réforme territoriale, rôle déterminant du numérique, évolution des modèles économiques, internationalisation… sont ainsi autant d’enjeux placés au cœur d’un cursus qui ambitionne de préparer des professionnels généralistes en prise avec les nouveaux rôles et fonctions de la culture dans le monde contemporain.

Il est de ce point de vue à l’initiative du Centre d’innovation sociétale UBIC – Université Bordeaux Inter-Culture — créé pour fournir des services aux acteurs privés et publics du monde de la culture, tout en offrant un outil d’insertion aux étudiants.

Humanités et interculturalités

Conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux, le master IPCI offre une formation équilibrée alliant culture humaniste et solides compétences techniques. Cette formation répond aux attentes des collectivités territoriales, du secteur associatif ou de structures culturelles. Le master prépare également, là réside sa spécificité, à la conception, au pilotage, à la gestion et à l’évaluation de projets culturels à vocation interculturelle ou internationale. Il constitue ainsi l’un des rares cursus qui – en formation initiale et continue ou en alternance – soit ouvert aux enjeux européens et interculturels.

Sa spécialisation européenne et internationale (plus de 200h dédiées) repose sur des liens privilégiés avec des opérateurs culturels qui œuvrent à l’étranger ou avec le réseau français à l’étranger (Alliance française, Instituts français).

Membre de l’European network on Cultural Management and Cultural Policy Education (ENCATC), la formation coopère avec d’autres formations similaires dans différents pays. Ce réseau doit offrir la possibilité aux étudiants de réaliser une partie de leur scolarité ou l’un de leurs stages à l’étranger.

Insertion et débouchés

Avec un réseau de 80 structures publiques, associatives et privées associées, le master IPCI peut proposer de multiples modalités d’immersion et d’insertion professionnelles. Le parti-pris du master est de former des futurs cadres à même de développer un projet dans des contextes différents, aussi bien à l’échelle locale, nationale qu’européenne.

Ce profil généraliste requiert à la fois compétences techniques et créativité de sorte qu’en fin de Master, les étudiants soient capables de concevoir et présenter un projet culturel de toutes dimensions :

Identifier les différents acteurs d’un territoire et les coordonner
Planifier et gérer l’exécution d’un projet et en assurer la communication auprès de tiers
Maîtriser la complexité propre aux projets interculturels et internationaux

Ces compétences sont recherchées dans les associations et les grandes structures du secteur culturel aussi bien que dans les collectivités territoriales, ainsi que dans les structures culturelles à l’étranger (Institut français, Alliance française…). Si le secteur culturel est le premier visé, ces compétences peuvent aussi se déployer dans le cadre élargi de projets de développement urbain, touristique ou social.

Parmi une liste importante de métiers, reflet de la diversité des champs d’activités et de la variété des situations observées sur le terrain, les débouchés du master IPCI concernent aussi bien les postes liés à la gestion d’un lieu, à l’animation d’un festival, d’un réseau professionnel ou d’une compagnie :

Quelques exemples de postes :
Chef de projet d’une opération ou d’un équipement culturel (associatif ou public)
Responsable / chargé de mission de la politique culturelle d’une collectivité locale.
Responsable du développement touristique et culturel d’un territoire
Médiateur culturel
Administrateur d’une équipe artistique, d’un événement culturel (festivals…)
Responsable de services éducatifs (bibliothèques, musées, etc.)
Chargé de production ou de diffusion

Scolarité

La scolarité du master est répartie sur 3 semestres plus un semestre dédié au stage long.
Les maquettes pédagogiques sont disponibles au téléchargement ici :
Le ruban pédagogique s’ordonne autour de 4 blocs :
Pour consolider la culture et la capacité d’analyse, notamment en matière de compréhension des pluralismes culturels (280h)

Master 1

La 1ère année établit un socle de culture générale, de connaissances et savoir-faire communs, et initie aux grands enjeux contemporains de la politique culturelle et de la conduite de projets. Enseignement pluridisciplinaire où se croisent esthétique et philosophie de l’art (20h), approches littéraires du monde contemporain et des contre-cultures (60h). La question de l’interculturel est abordée via des cours de littérature (40h) et deux langues vivantes (60h).

Master 2

La seconde année vise l’acquisition et la mise à l’épreuve des connaissances et compétences acquises en cours avec des cours de politiques européennes et du montage de projets européens (48h), d’approche critique des droits et diversité culturels, notamment juridique (36h) et la poursuite de deux langues vivantes obligatoires (30h).

Pour maîtriser les outils numériques et en comprendre les mutations esthétiques, organisationnelles, et sociologiques

Master 1

L’enseignement en théorie de la communication et sociologie des réseaux (32h), est complété par des ateliers d’écriture, travaux pratiques de maîtrise des outils de PAO, web, documentation et de communication. S’ajoutent 40 h de théorie pratique pour comprendre les enjeux de l’internet (nouveaux modes collaboratifs et participatifs).

Master 2

Approche pratique à travers l’étude des outils numériques dans leur fonction d’ingénierie et d’aide à l’organisation.

Pour donner aux futurs professionnels des savoir-faire pratiques et théoriques nécessaires à la conduite de projets (242h)

Master 1

Histoire des politiques culturelles, sociologie des pratiques culturelles posent les grandes bases de l’analyse classique de l’action publique (36h) ; remise à niveau en droit et institutions politiques (36h). Des cours sur les nouveaux horizons du patrimoine, sur les industries culturelles et créatives ainsi que sur les modèles culturels européens et internationaux illustrent les mutations récentes du secteur culturel (64h).

Master 2

Des enseignements en management des organisation (20h), appréhension des modèles économiques (20h), maîtrise comptable/budgétaire (36h) et spécificités juridiques du monde de la culture (18h) sont dispensés lors de la seconde année.

Pour mettre en œuvre les connaissances et compétences en situation concrètes

Master 1

Sur la base d’un cours de méthodologie du projet culturel (20h), les étudiants participent à un module d’observation d’une structure ou d’un projet (en groupe, avec tuteur). Des conférences de méthode (40h) régulières permettent de développer les compétences orales et d’effectuer un suivi personnalisé des étudiants.

Master 2

Toujours construit autour de conférences de méthode régulières, ce volet s’ordonne autour du module conception de projet que conduisent les étudiants (en groupe). Chaque projet est non seulement l’objet d’un accompagnement individualisé mais offre un terrain d’application aux cours théoriques décrits plus haut.

Aux côtés des enseignements traditionnels, le master organise des cycles de conférences ouverts au grand public et aux professionnels. Pour en savoir plus, consultez la page concernant Cultiv’actions.

Chantiers et modules

Les Chantiers sont des commandes passées au master, le cas échéant via UBIC, qui permettent une approche « de l’intérieur ». Ils prennent notamment la forme d’un module d’observation en première année et d’un module de conception en deuxième année.

Stages

1ère année

Stage obligatoire de 2 à 4 mois

2ème année

Stage obligatoire de 4 à 6 mois

Les enseignants

L’équipe pédagogique associe enseignants-chercheurs de l’UFR Humanités et de l’UFR Langues et Civilisations de Bordeaux Montaigne, de Sciences-Po Bordeaux et des professionnels reconnus. La moitié des heures de cours est assurée par des professionnels de la culture.

Conditions d’accès

La capacité d’accueil du master est de 27 places. Cette capacité comprend les recrutements des candidats sur titres français et étrangers ainsi que les étudiants sous « convention césure » qui réintègrent la formation .

Formation initiale

Le master IPCI est ouvert, en M1, à tout étudiant titulaire d’une licence de lettres, langues, arts, sciences humaines et sociales (ou équivalent). L’accès en M2 est réservé aux étudiants ayant validé un M1 dans les mêmes disciplines.

Le master recrute chaque année environ 25 étudiants en M1 et 5 entrées directes en M2.

Le master IPCI relevant des filières à capacité d’accueil, les candidatures au M1 et au M2 sont examinées sur la base de leur dossier et suite à un entretien. Les dossiers de candidature pour l’année 2021-2022 sont à retirer entre le 3 et le 21 mai 2021. Vous retrouverez plus d’informations sur le site l’Université Bordeaux Montaigne.

Les critères de sélection des dossiers privilégient la qualité du cursus et son adéquation avec la formation dispensée dans le master IPCI ainsi que l’intérêt pour les métiers de la culture. La lettre de motivation et le CV qui accompagneront le dossier devront mettre en évidence un intérêt pour le monde de la culture (stages, bénévolat, pratique artistique et/ou culturelle).

Apprentissage et alternance

Prioritairement ouvert à la formation initiale en M1, le master IPCI propose deux autres modalités en M2 :

Apprentissage
Formation continue
Alternance au sein de la semaine (3 jours en cours / 2 jours en entreprises de septembre à février) Pour plus d'informations, contactez la direction du master ainsi que le Centre de Formation des Apprentis (CFA).
Conçue dans le cadre réglementaire du Congé personnel de formation (CPF), le cursus représente 150 heures de cours rassemblées sur deux jours et demi (de septembre à février), doublées d’un accompagnement personnalisé tout au long de l’année. Pour plus d'informations, contactez la direction du master ainsi que le Pôle Formation tout au long de la vie (FTLV)

VAP / VAE

Les procédures de validation des acquis professionnels (VAP) doivent être engagés en amont. L’admission en VAP est soumise à un calendrier spécifique disponible auprès du Pôle Formation Tout au Long de la Vie (FTLV).

Les dossiers de VAP OU VAE sont à retirer auprès du Pôle Formation tout au long de la vie  et nécessitent du candidat une expérience de 5 ans dont la conformité avec le cursus IPCI est examinée par un jury.

En savoir plus

Retrouvez d’autres informations utiles depuis les liens suivants.
FOCUS SUR NOS
10 ANS
CONSULTER NOS
ARTICLES
EN SAVOIR PLUS SUR LE
PROJET UBIC
EN SAVOIR PLUS SUR
CULTIV'ACTIONS
ALLER VERS LE SITE
INSTITUTIONNEL

Nous contacter

Pour toutes questions ou demandes concernant le Master IPCI, l’association Cultiv’Action ou le secteur culturel n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ou directement via Messenger.
BIENTÔT DISPONIBLE

De nombreux professionnels interviennent également : Anthony Egea (Cie Révolution), Guillaume Mangier (Krakatoa), Blaise Mercier et Jeannette Ruggieri (La Fabrique POLA), Philippe Ruffini (Opéra Pagaï), Elisabeth Sanson (Chahuts), etc.

Le master IPCI est rattaché à l’équipe TELEM (littérature, politique et modernité) de l’Université de Bordeaux-Montaigne, aux laboratoires MICA (Médias, Information, Communication, Arts) et PASSAGES (espace, lieux et territoires), à l’équipe ARTES (esthétique et création) ainsi qu’au Centre Emile Durkheim (sciences sociales et politiques).

Il est à l’origine du Centre d’innovation sociétale UBIC – Université Bordeaux Inter-Culture — créé pour fournir des services aux acteurs privés et publics du monde de la culture, tout en offrant un outil d’insertion aux étudiants.

Mentions légales

Adresse postale :

Directeur de la publication :

Alexandre Péraud

Webmaster et conception :

Hélène Marie-Montagnac et les étudiants du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels

Rédaction :

Les étudiants du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels

Hébergeur :

OVH

Création :

Master IPCI avec le soutien de Médias-Cité

Ce site (www.masteripci.fr) est proposé en différents langages web pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations auprès du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies :

Le site www.masteripci.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookie est une information déposée sur votre disque dure par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations. Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes :

Les sites internet du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Elle ne peut être tenue pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Litiges :

Les présentes conditions du site www.masteripci.fr sont régies par les lois françaises et toute contestation ou litige qui pourraient naître de l’interprétation ou de l’exécution de celles-ci seront de la compétence exclusive des tribunaux dont dépend le siège social de la société. La langue de référence, pour le règlement de contentieux éventuels, est le français.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.masteripci.fr

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles que : votre nom, votre fonction, le nom de votre société, votre adresse électronique, et votre numéro de téléphone. Tel est le cas lorsque vous désirez souscrire à nos services (formation, réservation de salles…). Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment les services numériques ou recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès. De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’établissement. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.

Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : helene.montagnac(at)u-bordeaux-montaigne.fr