A l’occasion de la sortie prochaine du nouvel opus du trio gominé Mustang, retour sur Ecran Total, troisième album du groupe qui compte bien continuer à faire chauffer le diamant de votre platine.

Le soleil fait reluire le capot de la voiture : vous allumez l’autoradio, affublés de vos lunettes de soleil et tartiné d’indice 50. Les rayons de ce disque vont faire des ravages !

Ce troisième opus a comme un air de vacances. Pourtant, Mustang choisit à nouveau des sujets denses, criants de vérité. De l’amour à la mort, la vie suit son cours avec des « hauts et des bas », sous le joug d’un capitalisme dictateur de bonne conduite.

Malgré des influences fifties, le trio s’émancipe de l’étiquette rockabilly qu’on avait collé, à tort, sur les étuis de leurs guitares. Avec ces rythmes ensoleillés et ces notes retro de synthétiseur, un vent d’été souffle dans nos oreilles. L’influence numérique, presque robotique sur certaines pistes (Je vis des hauts, Écran total) évoque la new wave. Sur Mes oignons ne font pleurer que moi, une pointe de blues teinte d’abnégation le deuil indicible et nuance l’ambiance solaire qui guide cet album.

La vérité de ces textes peut déranger. Les facéties de la séduction amoureuse (Les Oiseaux Blessés, Les Filles qui dansent) rencontrent celles d’un système médiatique et financier auquel on se plie (Écran total, Le Sens des affaires). L’actualité est narrée et dès lors, même le deuil peut devenir objet de l’écriture (La Mort merde) : la vie déroule son fil et le temps passe indéniablement (Ce soir ou jamais). Felzine rend compte de ce qui se cache derrière des faux-semblants (Sans des filles comme toi, Les Gens sérieux) et montre même l’échec cuisant des vains efforts amoureux (Coup de foudre à l’envers).

Dans cet opus, Mustang refuse les étiquettes : celles des genres musicaux, mais également celles de la bienséance. Finies les histoires à l’eau de rose : si ce trio s’ancre dans la tradition de la variété française et de ses chansons d’amour, il s’en détache aussi en n’hésitant pas à montrer l’envers du décor, comme il le fait pour des sujets politiques. Place donc à une réalité crue, dans un langage parfois vulgaire, sur des sujets parfois tabous (c’est d’ailleurs le titre du précédent album du groupe).

Non sans pessimisme, Mustang lève le voile sur une société de faux-semblants qu’un écran vient tamiser, mais aussi qui vient lui renvoyer sa propre image. La vérité est criante, mais la musique vient faire passer la pilule car, comme l’a dit Nietzsche : « Nous avons l’art, afin de ne pas mourir de la vérité » !

Manon Houdayer

Écrit par Manon Houdayer

Publié le 14 janvier 2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
ARTICLES RÉCENT

Mentions légales

Adresse postale :

Directeur de la publication :

Alexandre Péraud

Webmaster et conception :

Hélène Marie-Montagnac et les étudiants du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels

Rédaction :

Les étudiants du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels

Hébergeur :

OVH

Création :

Master IPCI avec le soutien de Médias-Cité

Ce site (www.masteripci.fr) est proposé en différents langages web pour un meilleur confort d’utilisation et un graphisme plus agréable, nous vous recommandons de recourir à des navigateurs modernes comme Internet explorer, Safari, Firefox, Google Chrome, etc…

Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels met en œuvre tous les moyens dont elle dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de ses sites internet. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations auprès du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

Cookies :

Le site www.masteripci.fr peut-être amené à vous demander l’acceptation des cookies pour des besoins de statistiques et d’affichage. Un cookie est une information déposée sur votre disque dure par le serveur du site que vous visitez. Il contient plusieurs données qui sont stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations. Certaines parties de ce site ne peuvent être fonctionnelles sans l’acceptation de cookies.

Liens hypertextes :

Les sites internet du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels peuvent offrir des liens vers d’autres sites internet ou d’autres ressources disponibles sur Internet. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites internet. Le Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Elle ne peut être tenue pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

Litiges :

Les présentes conditions du site www.masteripci.fr sont régies par les lois françaises et toute contestation ou litige qui pourraient naître de l’interprétation ou de l’exécution de celles-ci seront de la compétence exclusive des tribunaux dont dépend le siège social de la société. La langue de référence, pour le règlement de contentieux éventuels, est le français.

Données personnelles :

De manière générale, vous n’êtes pas tenu de nous communiquer vos données personnelles lorsque vous visitez notre site Internet www.masteripci.fr

Cependant, ce principe comporte certaines exceptions. En effet, pour certains services proposés par notre site, vous pouvez être amenés à nous communiquer certaines données telles que : votre nom, votre fonction, le nom de votre société, votre adresse électronique, et votre numéro de téléphone. Tel est le cas lorsque vous désirez souscrire à nos services (formation, réservation de salles…). Dans tous les cas, vous pouvez refuser de fournir vos données personnelles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas utiliser les services du site, notamment les services numériques ou recevoir les lettres d’information.

Enfin, nous pouvons collecter de manière automatique certaines informations vous concernant lors d’une simple navigation sur notre site Internet, notamment : des informations concernant l’utilisation de notre site, comme les zones que vous visitez et les services auxquels vous accédez, votre adresse IP, le type de votre navigateur, vos temps d’accès. De telles informations sont utilisées exclusivement à des fins de statistiques internes, de manière à améliorer la qualité des services qui vous sont proposés. Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’établissement. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.

Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : helene.montagnac(at)u-bordeaux-montaigne.fr