La fête de la Morue engage sa mue

Projet : Comment interroger et faire évoluer un événementiel ?

Contexte : La Fête de la Morue de Bègles

La Fête de la Morue de la Ville de Bègles en Gironde est une manifestation annuelle créée en 1996 et s’étalant sur 3 jours, généralement fin mai ou début juin. Outre la dégustation de plats à base de morue, pour célébrer l’historique de la ville en matière de salage du cabillaud, la fête s’est transformée en événement artistique et culturel en accueillant des compagnies d’arts de la rue et circassiennes, des concerts et des expositions. Bègles fut en effet le plus grand centre de traitement du cabillaud en morue (salage et fumage) de France durant tout le XIXème et la première moitié du XXème siècle. Durant 3 jours (vendredi, samedi et dimanche), la fête est rythmée par des concerts (avec parfois des artistes (relativement) connus tels que Paris Combo, Edgar de l’Est, Marya Andrade, etc.), des expositions, des spectacles de rues, un feu d’artifice mais aussi une omelette génate, une dictée maritime, des ateliers de cuisine, … La fête se tient au Stade André Moga, à la place du Bicentenaire de la Révolution française, à la place Saky Limousin et les rues du « village de la morue ». Réunissant initialement quelques milliers de visiteurs, son audience a augmenté avec 40 000 visiteurs en 2000, et environ 60 000 à partir de l’année suivante. Une quarantaine de restaurants béglais et du sud de l’agglomération de Bordeaux participent à la Fête en proposant des plats à base de morue. Depuis 2011, chaque édition s’articule autour d’un thème : hareng, jeunesse, Brésil, …

Enjeux : Si l’événement a naturellement évolué depuis 24 ans, sa longévité pose une double contrainte : d’une part, il est bien repéré et attendu par les populations, les associations et les restaurateurs ; d’autre part, chacun reconnait que sa conception comme son déroulé demandent une nécessaire (r)évolution. En outre, les contraintes indépassables telle que la quasi-impossibilité d’interrompre du service du tramway (obligatoire pour la sécurité de l’événement) ou la disponibilité du stade Moga obligent à prévoir un autre emplacement pour accueillir l’événement 2021. Il n’existe pas sur Bègles un second espace similaire au « Bicentenaire-Moga », il n’est donc pas possible de simplement délocaliser l’événement. Il faut donc le réinterroger.

Objectifs :

– Faire muter l’événement dès 2021 en profitant de la nouvelle mandature ;

– Conserver un événement gratuit, festif et populaire ;

– Lui conférer une dimension plus écologique par temps de transition : le cabillaud (dont

est issue la Morue) est l’une des espèces les plus menacées de la surpêche et de la

surexploitation des océans !

– Développer autour de trois axes : éco-responsabilité, accroitre la programmation

artistique, implication citoyenne (bénévolat, rôle des associations)

Réalisation © Romain POUSTIS

Réalisation © Romain POUSTIS

Contacts :

  • Tuteur universitaire: Alexandre PERAUD

alexandre.peraud@u-bordeaux-montaigne.fr

  • Tuteur professionnel : Benoit Bonnamour

Vous aimez cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
pulvinar consectetur vulputate, Aenean quis id, fringilla Retour haut de page