REBOND (Migrants et Migrations)

Module accompagné par Hervé Castelli.

En Europe, on parle depuis 2015 d’une importante “crise migratoire” : de nombreuses personnes venant principalement d’Afrique et du Proche-Orient fuient leur pays d’origine pour un avenir meilleur, et ce pour diverses raisons (économiques, politiques, …).De nombreuses associations et structures (dont les CADA, PADA, GUDA, etc) œuvrent aujourd’hui pour
l’accueil des migrant.e.s en France avec des problèmes identifiés : la principale préoccupation au coeur de la question migratoire est aujourd’hui celle de l’“intégration sociale”, dont on pourrait définir le processus en quatre points-clés : assimilation d’une autre culture (il s’agit de s’intégrer sans pour autant se déraciner de sa propre culture) ; appropriation de la langue (l’apprentissage de la langue française est un enjeu essentiel du processus d’intégration) ; connaissance de la culture et du patrimoine français (qui permet de susciter l’intérêt pour une société, de rencontrer des personnes du pays d’accueil, etc.) ; la question de l’emploi (essentielle pour intégrer le système français et accéder à une reconnaissance au sein d’un groupe). Un rapport de l’Union européenne a permis d’établir que “les pratiques artistiques participatives sont particulièrement efficaces pour l’intégration des réfugiés et des migrants. L’art et la culture offrent des occasions uniques de rassembler les réfugiés, les migrants et la population locale.” La culture apparaît alors comme un outil efficace qui œuvre pour
l’intégration des migrants, en travaillant sur les quatre problèmes identifiés ci-dessus : cette conviction est à l’origine du projet “Rebound”.Développer des ateliers artistiques à destination des migrant.e.s permet donc de compléter le travail d’associations-partenaires, toujours dans cette volonté d’œuvrer pour l’intégration, en répondant à la fois aux besoins de ces trois collectifs, et à ceux des migrant.e.s, que nous avons identifiés. Rebound viendra enrichir une offre existante par :

  • Une connaissance approfondie du terrain, des acteurs locaux, et du public-
    bénéficiaires ;
  • Des compétences juridiques et administratives ;
  • Des locaux pouvant éventuellement être mis à disposition

Vous aimez cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
dictum sem, dolor. Aliquam fringilla mi, ut felis neque. Retour haut de page