Panorama de la lecture publique française et présentation des évolutions en cours et à venir dans les bibliothèques territoriales françaises (numérique, ludique, sociale, culturelle …)

Rencontre-petit-déjeuner professionnelle du 8 novembre 2018

 

La « lecture publique » est l’expression de l’ensemble des activités et services mis en œuvre par les bibliothèques-médiathèques des communes et de leurs groupements en direction de leurs populations. La « lecture publique », dont le périmètre est en perpétuelle évolution, consiste en la mise à disposition, la valorisation et la médiation auprès des «usagers» des bibliothèques- médiathèques, en leur sein ou «hors les murs», de ressources à des fins culturelles, éducatives, informatives, sociales, citoyennes ou de loisir. Ces «ressources» sont à comprendre sous leur forme documentaire (écrite, visuelle, sonore, matérielle ou numérique…), informative, sous forme de médiation vers d’autres ressources et services locaux ou extra locaux, sous forme de valorisation des patrimoines culturels et humains des individus ou groupes constituant la population des différents territoires d’intervention, des individus ou groupes fréquentant physiquement ou virtuellement l’équipement.Toute activité de valorisation de ces ressources dans ce cadre (orientation des «usagers», sélections documentaires, prêt de documents, production éditoriale, expositions, spectacles, rencontres, ateliers, mises en situation…) est constitutive du programme de «lecture publique» de la commune ou du groupement de communes.

Le lieu physique de la bibliothèque-médiathèque, en ce qu’il est une offre d’espace public favorisant, dans l’environnement ci-dessus décrit, un lien social – souvent seul lieu de sociabilité et d’échanges d’accès totalement libre dans une commune ou un territoire -, est à considérer comme une proposition de «lecture publique» à la population à part entière.Les prolongements numériques de la bibliothèque -médiathèque, en son sein ou «hors les murs», doivent être appréhendés de la même manière.Par extension, les structures concourant au développement de ces programmes et services (Bibliothèques Départementales de Prêt, Directions Régionales des Affaires Culturelles, organismes de coopération régionale…) participent d’une politique de «lecture publique».

 

Références :

Schéma départemental de développement des bibliothèques et des coopérations numériques (Département de la Gironde)

Mission Orsenna, Rapport « Voyage au pays des bibliothèques ; lire aujourd’hui, lire demain…« , février 2018

 

Intervenant : Philippe Feuillard

Avant de rejoindre l’équipe de biblio.gironde (ex-BDP de la Gironde) en 2010, Philippe Feuillard a été bibliothécaire universitaire puis coordinateur intercommunal pour un réseau rural de lecture publique. Engagé au sein de l’Association des Bibliothèques de France, soucieux des questions de propriété intellectuelle appliquée aux bibliothèques (communs, creative common …), il a toujours défendu l’idée d’une bibliothèque ouverte sur ses publics et leurs usages, contextuelle de l’offre culturelle locale et en lien resserré avec ses partenaires.

 

Crédit photo : Tim Regan, CC by 2.0

les commentaires sont fermés.