« Medio Acqua »

Plongez au coeur de la Base sous-marine avec cette exposition sur la thématique de l’eau

Nous arrive-t-il d’aimer plus l’écrin que la perle ?
Cela n’aura pas échappé aux nombreux visiteurs qui, chaque année, passent les portes de ce lieu culturel hors du commun à Bordeaux : la Base sous-marine est un colosse de béton à l’architecture écrasante.

La réhabilitation en espace d’exposition de ces lieux atypiques et marqués par des histoires parfois tragiques, ne permettent pas la dissociation radicale entre le lieu et l’objet culturel exposé.

Pour autant, l’exposition « Medio acqua » atteint un équilibre entre fond et forme remarquable.
Une vingtaine d’artistes, réunis par Renato Casciani, sont invités à investir la Base sous-marine autour d’un thème commun : l’eau. Associée au béton des murs, un formidable duo en ressort. L’antinomie des matériaux est à la hauteur du bâtiment, et répond parfaitement aux exigences attendues.

Dès l’entrée, vous êtes happés par le bruit de l’océan. Le rideau s’ouvre sur la vidéo Garage « sometimes you can see much more » de Giovanni Ozzola.
Dans ce dédale de béton, l’exposition vous emporte dans son sillage. Vous dérivez le long de ses couloirs à la rencontre de pièces à la présence audacieuse, telles que le lustre givré de Laurent Pernot ou l’installation vidéo Lupanar de Nicolas Tourte.

Riche de médiums et d’installations très variés, l’exposition se veut onirique, et la scénographie met parfaitement en avant la richesse des propositions artistiques. On ne se lasse pas de regarder le travail de Linda Sanchez 11752 mètres et des poussières et Tissu de sable.

L’exposition éveille les sens de ses visiteurs, tantôt éclairés de néons, tantôt dans la pénombre, attirés par des sons et surpris par le froid. Les différents états physique de l’eau sont également représentés d’une façon aussi subtile que poétique.

Prenez donc le temps de vous arrêter devant l’incroyable vidéo d’Emilie Brout et Maxime Marion Dérives, ou l’installation sonore de Céleste Boursier-Mougenot.
Au delà d’une déambulation qui prête à la rêverie, la proposition n’oublie pas d’inclure des pièces qui résonnent avec l’actualité, incluant des questionnements d’ordre politique, notamment liés à l’environnement.

Avec « Medio acqua », la Base sous-marine a réussit un tour de force : l’alliance d’un bâtiment à la présence monumentale et d’une exposition artistique résolument contemporaine. Chacun d’eux puisant leur force l’un l’autre, il en émane un tourbillon culturel percutant.


Mathilde Delanne


Crédit photo : vue de l’installation Luganar de Nicolas Tourte, Base sous-marine, Bordeaux © Nicolas Tourte, 2018


« Medio acqua »
Exposition collective
28 octobre 2018 – 6 janvier 2019
La Base sous-marine
Boulevard Alfred Daney
33300 Bordeaux

les commentaires sont fermés.