L’extraordinaire conseil municipal : OUI mais NON

Il est 20h, je regarde la photo du Président de la République, je réalise que c’est la première fois que je rentre dans une salle de conseil municipal. J’aurais pu, mais non. Sauf que cette fois c’est un vrai spectacle qui s’y donne, de genre hybride nous a­-t­-on dit, à mi chemin entre le fictif et le vécu, entre du théâtre et du témoignage, des acteurs et des habitants. Alors, dans une ambiance feutrée je m’installe, les fauteuils jaune moutarde et la moquette murale comblent mon imaginaire, un décor du passé. C’est ainsi que demeurent les premiers éléments de mon adhésion à cette soirée organisée par le collectif Souvenons ­nous du futur, à Mérignac.

Comment détourner avec humour et justesse le principe du conseil municipal et même au­ delà, comment faire résonner toutes les voix de ceux qui, comme moi, n’ont jamais pénétré dans un tel lieu ? Ce que nous propose cet extraordinaire conseil c’est d’investir un lieu, un lieu normalement accessible à tous, mais où ne viennent habituellement que ses membres et quelques stimulés politiques. Investir aussi les voix, les voix de ceux qui, pendant les deux ans de travail du collectif, se sont exprimés, ont raconté des bouts de leur vie.

C’est dans la rue, lors d’événements culturels, dans la bibliothèque, dans le foyer pour les jeunes, dans un supermarché ou encore dans une maison de retraite de Mérignac que le collectif a cueilli et assemblé rencontres et paroles pour aboutir à l’écriture d’un spectacle. Au menu des thématiques spécifiques abordées – l’éducation, le travail, les croyances, et l’attachement familial et amoureux. On nous raconte, on nous renvoie des images, des sons, des souvenirs propulsés, où chacun peut parcourir, projeter et jouer avec sa palette de souvenirs teintés d’émotions vives.

De la difficulté de mêler des comédiens, avec de l’enquête de rue et des habitants, naît un mélange détonant : c’est l’équilibre entre la finesse des comédiens, la prestation candide d’amateurs- témoignants et l’aléatoire déconcertant du public qui joue. Un succès de participation, un projet accompli pour un joli jeu de rencontres.

Plus d’information consulter le site web: http://www.jadorecequevousfaites.net/les-projets-participatifs/souvenons-nous-du-futur/

Article Écrit par: Cécile Guillet

les commentaires sont fermés.