La Sinfonia del universo, quand l’art joue avec la gravité

Présentée par le Musée d’Art Contemporain de Lima (MAC) au Pérou, cette oeuvre de Milton Becerra est unique, simple et pourtant impressionnante.

Une pierre en lévitation au centre de milliers de fils fins qui parcourent la pièce. L’explication est simple : ce sont les fils qui portent la pierre. Pourtant, à l’approche de l’œuvre, la réalité ne semble plus si limpide. Les fils ne sont pas tendus à l’extrême et la pierre semble peser une vingtaine de kilos. Comment tient-elle ?

Dans cette œuvre immersive, Milton Becerra invite le spectateur à parcourir la pièce, voûté sous les fils jusqu’à trouver un point de vue inédit créé par l’artiste depuis lequel la pierre se présente sous un angle nouveau. Plusieurs espaces sont ainsi créés pour admirer l’œuvre sous toutes ses coutures. A cela s’ajoute les champs chromatiques opérés par les couleurs des fils qui produisent un véritable camaïeu de couleurs en fonction de la place du spectateur au sein de l’œuvre.

Plus que l’œuvre spectaculaire qui interroge sur sa faisabilité même, l’artiste vénézuélien invite le spectateur à une réflexion mêlant art traditionnel de son pays et abstraction géométrique. L’œuvre pouvant même être interprétée comme une matérialisation de la théorie des cordes. Pionnier du mouvement artistique du Land Art depuis les années 1970, Milton Becerra démontre encore une fois une proximité entre nature, art et sciences.

Célia Berthet

Crédit photo : Célia Berthet

les commentaires sont fermés.