ELECTRO SYMPHONIC PROJECT

Une nuit entre pulsations et vagues musicales

On s’attendait à un combat des genres, on nous offre un câlin musical et c’est tout à fait plaisant.

Une soirée sous le prisme de l’intergénérationnel, un pari réussi. Jeunes et moins jeunes se sont pressés aux portes de l’auditorium de Bordeaux dans le cadre du Festival International des arts de Bordeaux (FAB). Laurent Couson, compositeur, pianiste et chef d’orchestre, voulait faire danser le public et c’est par la fusion entre l’orchestre symphonique et les rythmes électro que les spectateurs, habitués à rester au fond de leur siège se sont laissés transporter dans cette ambiance nouvelle et excitante. En effet, certaines conventions, ancrées dans notre société, ont façonné l’image du spectateur ; calme et silence règnent en général dans les salles de spectacle, les applaudissements sont bien cadrés, les dos bien droits et pourtant, cette soirée a bousculé les codes en faveur d’un plaisir partagé.

Ces artistes partagent avec les spectateurs, une rencontre exceptionnelle entre la musique classique et la techno. Laurent Couson propose à chacun de franchir les frontières pour découvrir des sentiers inconnus. Les férus de musique classique et les mordus de techno ont découvert la puissance de la fusion des arts, des styles, et l’incroyable potentiel créateur que cela implique. Assise à côté d’un couple d’habitué de l’orchestre symphonique, j’ai découvert sur leur visage une hésitation à se laisser aller sur les pulsations rythmiques et la fascination d’une expérience inédite. Bien décidé à profiter de ce moment magique, j’ai senti dans la salle, une atmosphère jouissive, où chacun s’enivrait de la nouveauté. Laurent Couson, accompagné des DJ, Tom Fire, Stephane Babiaud et Charles Shillings a déstabilisé mais surtout convaincu le public. Ils ont, grâce à leur tempérament et à la mise en scène, apporté un nouveau souffle d’inventivité ; lunette de soleil, casquette, chef d’orchestre qui se dandine et qui parle entre les morceaux, applaudissement d’encouragement… Des retentissements qui intriguent, amusent et ambiancent les spectateurs, ravies de cette expérience.

Cette soirée, chargée d’émotions et de découvertes pour tous est le fruit d’un voyage dans des univers parallèles qui finissent par s’entrecroiser voire s’entrechoquer pour créer et présenter au monde la diversité, et sa magnifique cohabitation. L’opéra s’ouvre alors vers de nouvelles perspectives, la techno en fait de même, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Antonnella Saffré

Crédits photo : Clearkhou

les commentaires sont fermés.