« De la musique avant tout »

Crédits photo : Sindy Bellocq

CONCERT À L’AUDITORIUM DE BORDEAUX – PAUL DANIEL / JEAN BAPTISTE FONLUPT

Nous étions nombreux, ce jeudi 15 novembre, à nous presser devant les portes de l’auditorium de Bordeaux.

Et ce malgré le changement de soliste -Jean Baptiste Fonlupt remplaçant Lucas Debargue, étoile montante française du piano. Mais, outre cette première déception, le concert fut à la hauteur de son programme (Chostakovitch et Tchaïkovski).

Je pourrais vous parler de la technicité et du talent de Jean Baptiste Fonlupt, de l’expression communicative de Paul Daniel et de son orchestre, mais est-ce vraiment utile ? Cela sert-il vraiment mon propos ? Car cet article vise moins à faire la démonstration de connaissances techniques musicales qu’à faire un éloge des Lucas Debargue, Jean Baptiste Fonlupt et Bertrand Chamayou en tout genre. De vous montrer que la musique classique s’adresse à tous.

Un certain Jankélévitch a écrit que la musique « parle à l’homme dans une langue si tendre, si fraternelle et si profonde que chacun se sent par elle personnellement concerné ». Pourquoi ce « chacun » ne vous inclurait-il pas ? Sousquelle réserve ? Celle véhiculée par les critiques musicaux et acteurs de l’éducation musicale, selon laquelle la compréhension et l’appréciation musicale nécessite une certaine exigence ? Rien n’est plus faux car la musique classique constitue un évènement sensible avant tout, et non intellectuel, donc accessible à tous. Il suffit seulement de s’ouvrir à la musique pour en apprécier toute la beauté et la comprendre. L’expérience musicale d’un concert de rock ne dépend ni d’un savoir ni d’une quelconque maîtrise musicale et il en va de même pour la musique classique.

Si vos poils se dressent de plaisir à l’écoute du thème de Star Wars, d’Harry Potter, du Seigneur des Anneaux ou de Cloud Atlas, alors rien ne vous empêche d’apprécier également la symphonie n°8 de Chostakovitch, celle jouée lorsde ce concert à l’auditorium. Le cinéma, art de masse et populaire par excellence ne se trompe pas, lui, en incorporant sans cesse des morceaux de musique classique comme bande musicale dans ses films : La chevauchée des Walkyries de Wagner dans Apocalypse Now, Ode à la joie de Beethoven dans Orange Mecanic ou encoreune sérénade de Mozart dans Alien.

Alors, pour reprendre une célèbre formule de Verlaine : « De la musique avant tout ». Voilà ce qu’est le classique. Et si je n’ai pas su vous persuader ainsi, avec cet article, alors je ne saurais vous convaincre autrement. Pour cela, il vous suffirait simplement de vous rendre à un seul concert classique. Le répertoire contient bien assez d’œuvres pour que vous en trouviez ne serait-ce qu’une seule pour vous faire écho. Les morceaux joués ce jeudi 15 novembre auraient surement été de ceux-là.

Sindy Bellocq

Pour se rendre à un concert : 

Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux

9-13 cours Georges Clémenceau

33 000 Bordeaux

05 57 78 41 19

Vous aimez cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
mattis commodo vulputate, quis nec ultricies leo. Retour haut de page