Après la chute

La Chute des Anges est un spectacle qui montre une scène touchante et magnifique, une mise en scène qui nous pousse à réfléchir sur l’existence. Il s’agit plus exactement d’un spectacle de cirque de Raphaëlle Boitel, qui a pour la première fois été porté à la scène le 24 octobre au Carré-Colonnes. Ce spectacle est fondé sur une interdisciplinarité artistique : cirque, chorégraphie, théâtre et également cinématographie.

Ce spectacle offre aux spectateurs une scène de dystopie. Des hommes et des femmes mécaniques et bouleversés se démènent dans un monde désespéré entre ciel et terre. Ils se battent et, comme les anges, essaient de voler. Ils tentent de s’échapper par une échelle et un tube d’acier qui donnent un accès direct au ciel. Dans ce fragile équilibre du monde, hommes et femmes ont encore la force de tendre vers un changement et d’aspirer à l’air frais de la libération. Au cours du spectacle, on peut voir une femme tourbillonner dans les airs. Elle est la métaphore qui montre que rien n’est irrévocable.

À l’image d’un conte sur l’avenir, ce spectacle, à la croisée du cirque, de la danse, de la musique et du théâtre, invite tous les spectateurs à une promenade dans un futur absurde, mais poétique. Le décor sur scène est très simple : soit une planche suspendue en l’air par deux fils comme une balançoire précaire, soit un tube d’acier levé jusqu’au plafond. Dans une scène, on voit une comédienne voler en cercle, les bras ouverts et les jambes fixées à un tube. Un faible éclairage partant d’un point perce la brume dans laquelle la scène est plongée, et illumine la comédienne. Très lentement, elle allonge ses membres dans les airs, librement, sur un fond musical classique, le morceau Metamorphosis II de Philip Glass. Elle ressemble et incarne un véritable ange qui danse dans le paradis. De plus, même s’il n’y a pas de paroles, on constate une intermédialité : de multiples disciplines touchent et parlent au plus grand nombre. La beauté de la scène fait vibrer l’âme de chaque spectateur.

L’esthétique de la scène mise à part, ce spectacle magnifique nous entraîne également dans une série de symboles et de questions actuelles. Dans un monde brûlé par le désastre, on se souvient évidemment du problème de l’écologie. Autrement dit : comment survivent les êtres humains dans ce monde actuel et comment survivront-ils à l’avenir ? Ce spectacle de cirque chorégraphié nous redonne une lueur d’espoir, à savoir que l’humanité peut trouver de la force en elle-même, faire des changements et renaître à nouveau, comme les anges.

La Chute des Anges est assez impressionnante dans sa complexité : elle allie la beauté du jeu des comédiens, le jeu de l’éclairage, la musique, le décor, en bref, toutes les idées créatives de la mise en scène. Les anges vivent sur terre, et le souci de survivre se mêle inévitablement à la joie et à la beauté. Après la chute, comment faire ? Ce spectacle met en lumière une possibilité pour tous.

Crédits photo : http://www.legrandt.fr/spectacles/la-chute-des-anges

Di Hu

Vous aimez cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
elementum elit. Aenean Curabitur commodo quis, Donec dapibus vel, Retour haut de page