Le nouvel envol musical de Las Aves

Crédit photo : Sunny Ringle

Il est samedi soir. Il faut sortir de sa cage. Au lieu de flâner dans les nichoirs habituels de Bordeaux, direction le Bootleg pour se défouler devant un concert. Nous avons bien fait de sortir du nid. Las Aves nous a plumé par son énergie et sa qualité. Retour sur leur concert du 10 décembre 2016, entre retrouvailles et découvertes.

Retrouvailles, car Las Aves n’est autre que le retour de The Dodoz. D’origine toulousaine, ce groupe de potes est une référence dans le rock indé français. Séparés en 2014, les membres du groupe ne peuvent rester inactifs. La même année, ils reprennent du service sous un nouveau nom et un nouveau style. Las Aves voit alors le jour. Ce concert est l’opportunité de découvrir si ces drôles d’oiseaux ne se sont pas éteints.

La soirée débute par un dj-set gentillet, organisé par Radio Nova. Puis, Las Aves s’est élancé. Nous avons tous définitivement décollé. Leur musique est un voyage eurythmique au cœur de différentes influences musicales : rock, punk, hip-hop et electro. Nous dérivons dans leurs aventures farfelues, où chaque morceau fait écho à nos plus folles rêveries, entre futurisme et psychédélisme.

L’énergie sauvage qui émane de Géraldine, la chanteuse, contribue à la réussite du concert. Elle a fait du Bootleg un repère de déjantés, où la musique et la danse sont les maîtres-mots. Les rythmes rudes mais explosifs de la guitare, et les sonorités foudroyantes, presque frissonnantes du synthé, nous propulsent violemment dans l’univers fantastique du groupe.

Las Aves est en tournée dans toute la France pour la promotion de leur album « Die in Shangai ». Un décollage plus que réussi pour le groupe qui a su renaître de ses cendres avec caractère.

Article écrit par Lisa Brayet

les commentaires sont fermés.